Ça veut dire quoi être agile ? Non, mais vraiment. Avec des mots simples.

Florent Bertiaux
3 min readSep 18, 2020

Si vous lisez un peu les articles sur les sites Tech ou rien qu’un détour par LinkedIn, vous tomberez très sûrement sur le magique “ Agile “.

Derrière un concept pas si permissif que cela se cache une méthodologie intéressante de la relation entre l’individu et son travail.

Inutile de préciser que je n’ai pas l’ambition d’expliquer avec mes mots la théorie, je vais plutôt me concentrer sur la pratique.

Pour bien saisir les possibilités de l’agilité, il faut se concentrer sur les savoir-être et non les savoir-faire.

Quelques grandes règles sont donc immuables :

  • Laissez vos équipes décider de la façon dont elles souhaitent travailler (et non pas la tendance du “ on a toujours fait comme ça “)
  • Délivrez de la valeur, pas juste un produit / service
  • Communiquez, toujours et à n’importe quel stade (en positif comme en négatif)
  • Gardez sous le coude ceux qui décident, les choix doivent être faits rapidement et efficacement avec la bonne information
  • Laissez vos équipes décider des prochaines tâches, de choisir ce qui fait le plus sens (et non pas votre feuille de suivi de projet idéalisé)

Ce qui est souvent un peu frustrant avec cette appellation “ Agile “, c’est surtout le fait d’empêcher les collaborateurs de travailler comme ils le veulent. Ce qui marche pour équipe n’est pas forcément vrai pour une autre.

Il existe bien évidemment de grands préceptes qui fonctionneront à chaque fois. Cependant ils restent bien rares et sont plutôt génériques malheureusement. Votre produit est unique, votre service est unique. Enfin non, ça, c’est générique. Ce qui est unique est la force ainsi que votre vision de ces deux composantes.

Ce qui sera réaliste d’un côté deviendra utopiste de l’autre si la vision ne coïncide pas avec les moyens nécessaires. Vous aurez beau mettre plein d’Agile, de Scrum et de Kanban dedans, ça ne marchera pas forcément. L’apprentissage de l’autre est long et doit passer par des phases d’échecs avant d’atteindre les petits succès.

Florent Bertiaux

Consultant en Marketing Digital. Mais pas que ça, je suis aussi geek, photographe et Kindle addicted.